Arthroless

ARTHROLESS

Le complexe Pro Articulaire de la marque Pro'Herbes est un produit unique dû a sa composition (5 ingrédients) et sa forme (poudre).


Détail du produit

ARTHROLESS

Le complexe Pro Articulaire de la marque Pro'Herbes est un produit unique dû a sa composition (5 ingrédients) et sa forme (poudre).

Propriétés du Complexe Pro articulaire

Collagène Marin :

Le collagène est une protéine présente dans toutes les structures du corps : peau, cartilages, tendons, ligaments et tissus conjonctifs (tissus qui maintiennent les organes entre eux). Il représente de 30 % à 35 % des protéines totales de l'organisme et assure la cohésion, l’élasticité et la régénération de tous ces tissus. L’apport de collagène sous forme de complément alimentaire ne fonctionnait pas toujours dans les premiers essais car les molécules de collagène étaient trop grosses pour passer la barrière intestinale. Le système digestif devait réduire la molécule afin qu’elle devienne absorbable au niveau de l’intestin afin d’être utilisée. Action difficile pour les personnes âgées souffrant d’arthrose. Il y a quelques années les Canadiens ont mis au point une technique pour hydrolyser le collagène. L’hydrolyse est un trempage de la matière première brute de collagène (couenne de bovin ou de peau de poisson) dans un bain d’eau + enzyme. Ce processus est comme une prédigestion du collagène brut qui va réduire ces grosses molécules sous une forme basique, pour obtenir ce qu’on appelle la matrice de collagène ou hydrolysat de collagène. L’intérêt est que cette matrice ou hydrolysat de collagène va passer la barrière intestinale et le corps va pouvoir s’en servir pour reconstruire n’importe quel type de tissus endommagés. Des études et témoignages ont démontré que c’est l'hydrolysat de collagène la plus efficace pour limiter les carences en collagène et ainsi faire disparaître non seulement les douleurs mais surtout en éliminer les causes.

Glucosamine :

La meilleure source naturelle est la carapace d’un crabe des mers froides (Paralithodes camchaticus) qui contient un élément, la chitine, dont on extrait la glucosamine. Une fois assimilée, elle rejoint le foie qui la redistribue vers les articulations arthrosiques qui en sont assoiffées. C’est le collagène, de structure fibreuse, qui donne aux cartilages leur capacité de résistance, de souplesse, de flexibilité et de traction. Et c’est l’élastine, substance d’ancrage, qui permet l’adhésion entre les constituants cartilagineux. La glucosamine stimule également la synthèse des glycosaminoglycanes formant un gel remplissant l’espace entre le collagène et l’élastine, assurant la cohésion des cartilages, leur résistance, leur solidité. La meilleure façon d’inverser l’érosion des cartilages est donc de nourrir les articulations avec de la glucosamine générant collagène, élastine et glycosaminoglycanes.

Harpagophytum :

L’harpagophytum (Harpagophytum procumbens) a des fruits entourés d’une capsule armée de crochets en forme de grappins. L’harpagophytum concentre des molécules ayant de puissantes fonctions anti-inflammatoires nommées harpagosides, de la famille des glucoiridoïdes. L'harpagophytum contribue à maintenir la santé articulaire et à renforcer le système locomoteur de l'organisme.

MSM :

Le MSM (Méthyl-Sulfonyl-Méthane), est une source naturelle de soufre organique qui est l’oligoélément clé du soulagement de l’arthrose. Le MSM favorise également la sécrétion d’acide hyaluronique et de liquide synovial dans les articulations. A ce titre, on le considère comme un authentique lubrifiant qui améliore la viscoélasticité de la capsule articulaire. C’est aussi un catalyseur de l’assimilation de la glucosamine. En s’abreuvant du soufre contenu dans le MSM, la glucosamine voit optimisée sa fonction restructurante des cartilages.

Silicium :

Le silicium est un métalloïde qui est présent un peu partout sur Terre. A notre échelle, on le retrouve dans les os, les cartilages, la peau, l'émail des dents, les organes, les phanères (ongles et cheveux), le cristallin de l'œil et, plus généralement, autour, à l'intérieur et entre chacune de nos cellules. Il assure l'intégrité et le maintien de la fibre collagène. Présent en quantité très importante chez le fœtus, le silicium décroit chez l'humain adulte, du moins en ce qui concerne sa présence extracellulaire qui peut atteindre une perte de près de 80% au cours de la vieillesse. Si on rajoute à cela une alimentation de plus en plus carencée, on comprend vite que les apports en silicium sont insuffisants. On distingue deux sources différentes de Silices. La première, c'est l'origine Lithogénique (du minéral) qui englobe les molécules organiques (monomethylsilanetriol – cosmétique – ou acide orthosilicique – diététique –) et les molécules colloïdales (prêle, ortie, bambou, etc.). La deuxième, c'est l'origine Biogénique (du vivant). C'est cette dernière qui est à la base du Silicium Biogénique. Plus précisément, la silice du produit est majoritairement issue des diatomées et est employée dans une nouvelle formule de silicium organique, mise au point lors de récentes recherches, très différente de toutes celles que l'on trouve sur le marché.

Précisons que les diatomées sont des structures vivantes marines qui dominent la production phytoplanctonique de nombreuses zones océaniques. Ce sont à la fois des coraux, des micro-algues phytoplanctoniques et des organismes unicellulaires. Ces diatomées fascinent les chercheurs grâce à leur capacité à fractionner la silice en silicium biogénique par l'acide organique qu'elles sécrètent naturellement. Ces diatomées sont exceptionnelles puisqu'elles représentent la seule forme du vivant capable de dissoudre entièrement la silice. Ceci explique son appellation biologique de Biogénique. De surcroît, elle est favorable à l'apparition et au maintien de la vie cellulaire.

Composition pour 3 cuillère à café = 10 gr

Collagène marin : 5000 mg
MSM : 1500 mg
Extrait sec d'harpagophytum* : 1500 mg
Equivalent - plantes : 7500 mg
Apport en harpagosides : 60 mg
Glucosamine-D Sulfate 2KCL : 1000 mg
Silicium : 25 mg

Ingrédients : Collagène marin hydrolysé (poissons), méthylsulfonylméthane (MSM), extrait sec d'harpagophytum* racine 5/1 (harpagophytum procubens racine extrait à 4% d'harpagosides), Glucosamine-D Sulfate 2KCL (crustacés), fructose, arôme naturel fruit des bois**, acide orthosilicique stabilisé par de la choline, édulcorant : glycoside de stéviol.

*Contribue à maintenir la santé articulaire et à renforcer le système locomoteur de l'organisme

** issu de l'agriculture biologique

Mode d'emploi

En cure d'attaque : Prendre 1 cuillère à café pleine le matin, midi et soir diluée dans un liquide non acide pendant 3 mois

En entretien : prendre 1 cuillère le matin et 1 cuillère le soir

Conseils d'utilisation

A consommer dans le cadre d'un régime alimentaire varié

Ne pas dépasser la dose journalière indiquée

Tenir hors de portée des jeunes enfants

A stocker dans un endroit frais et sec


Plus d'informations sur ce produit

Pourquoi prendre du collagène ?

Il existe deux raisons fondamentales qui conduisent à une dégénérescence de nos tissus en collagène. La première est l'âge qui va conduire à une usure de nos articulations. La seconde est undérèglement de notre système immunitaire (maladie auto-immunue) qui va se retourner contre nous même et attaquer les cellules saines de nos tissus. Que l'on soit dans l'un ou l'autre de ces deux cas, il est possible de trouver un soulagement par la prise régulière d'hydrolysat de collagène, comme nous le démontre les études cliniques. Des compléments alimentaires (les cartilages de requin, la silice organique, glucosamine + chondroïtine) ont déjà fait leurs preuves dans le soulagement de la douleur et dans le ralentissement de la dégénérescence du cartilage. Ces substances semblent stimuler la production du collagène.

Il paraît évident que les résultats seraient meilleurs si on pouvait facilement assimiler directement du collagène, ce qui est le cas avec l'hydrolysat !

En outre, des études et témoignages ont démontré que c'est la solution la plus efficace pour limiter les carences en collagène et ainsi faire disparaître non seulement les douleurs mais surtout en éliminer les causes.

Améliorations attendues du collagène

Arthrite, arthrose, ostéoporose, fibromyalgie, bursite, tendinite, spondylarthrite, ankylosante...

La prise à long terme de collagène va apporter les éléments constitutifs nécessaires qui permettront à l'organisme de réparer cartilages et tendons et d'améliorer réellement ces affections.

Des quantités d'études cliniques ont été menées dans de nombreux pays sur des milliers de malades, notamment en Allemagne et aux USA. Elles ont montré tout intérêt de la consommation d'hydrolysat de collagène. Elles permettent l'amélioration des problèmes d'arthrose et de toutes les douleurs rhumatismales découlant de la dégénérescence des cartilages articulaires. Enfin, elles ont toutes démontré une grande efficacité :

- réduction de la douleur

- réduction de la consommation d'analgésique

- amélioration de l'usage des articulations

- bien meilleure sensation de confort articulaire.

Beuker, Rippe et Moskowitz, ont montré que la prise journalière de 10 g environ d'hydrolysat de collagène pendant au moins 6 mois, améliorait les symptômes de l'arthrose, réduisait fortement la douleur et l'inconfort, et permettait de rebâtir les articulations endommagées.

L'usage pendant plusieurs mois d'hydrolysat de collagène entraîne une nette amélioration des problèmes articulaires, y compris souplesse des articulations et diminution des douleurs.

L'hydrolysat de collagène est donc remarquable dans l'amélioration des douleurs rhumatismales. Il favorise la synthèse de tous les cartilages et tendons des articulations. Il améliore les douleurs de mal au dos, facilite la souplesse en général et tous les mouvements de chacun de nos membres.

De plus, et ceci est très important chez les séniors, les femmes notamment, l'hydrolysat de collagène améliore aussi l'ostéoporose. Il faut savoir que cette affection est très fréquente, surtout chez les femmes après 50 ans.

Pour que l'os puisse se recalcifier, il est nécessaire que la trame protéique (partie vivante de l'os 1/3) à base de collagène soit également abondante. Par suite des carences en collagène, qui favorisent l'arthrose, cette carence existe aussi au niveau de la trame protéique de l'os. Or si la trame n'est pas suffisante, sa calcification ne pourra pas se faire. Il est donc important, pour prévenir l'ostéoporose, de prendre du collagène qui renforce cette trame protéique de l'os.

Parallèlement aux travaux sur l'arthrose, des travaux cliniques (par exemple ceux du professeur Adam) ont également montré que l'hydrolysat de collagène améliore l'ostéoporose, même sans complément de calcium et de vitamine D. C'est pourquoi le collagène est également important dans l'ostéoporose.

La consommation de collagène va également avoir un intérêt pour de nombreux autres organes riches en collagène (peau, les poumons, les yeux, le système circulatoire...)

Le collagène retenu ici est un collagène issu de peau de poisson (lieu, merlan et maquereau).

 

OMS : http://www.who.int/fr/ et "L'initiative pour la décennie des os et articulations" --- http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2003/pr81/fr/ --- Anatomie et physiologie normales et pathologiques; Ross Janet Smith, Grant, Waugh Allison Anne, Ed. Elsevier-Masson --- Le monde du vivant - Traité de biologie Purves William Kirkwood, Orians G.H., Heller H.C., Ed. Flammarion --- Pricipes d'anatomie et de physiologie; Tortora Gérard J., Grabowski sandra, Ed. De Boeck Université --- Collagen Hydrolysate and its Relationship to joint Health - A Scientific Compendiumm

Oesser & Al., GELITA Health Initiative, Berlin.

Le MSM (Methyl-Sulfonyl-Méthane)est une source naturelle de soufre organique qui est l'oligoélément clé du soulagement de l'arthrose. La preuve, les stations thermales qui soignent les rhumatismes ont toutes des eaux soufrées. Comment agit le soufre ?

C'est un catalyseur de l'assimilation de la glucosamine. En s'abreuvant du soufre contenu dans le MSM, la glucosamine voit optimisée sa fonction restructurante des cartilages. Par une méthode radio-isotopique, on a en effet pu tracer la pénétration dans l'organisme du soufre contenu dans le MSM et sa fixation sur la glucosamine à la façon d'un pontage (au sens propre : constituer un pont), liaison améliorant la cohésion du tissu cartilagineux.

Mais ce n'est pas tout. Le MSM favorise également la sécrétion d'acide hyaluronique et de liquide synovial dans les articulations. A ce titre, on le consière comme un authentique lubrifiant qui améliore la viscoélasticité de la capsule articulaire. Pour évoquer une image, l'apport de MSM dans une articulation est comparable à celle de l'huile dans un moteur. Sans huile, le moteur ne peut pas fonctionner. En manque de MSM, l'articulation voit sa flexibilité et sa motricité diminuées. Lidéal est de toujours associer MSM et glucosamine.

 

Info Nature - Septembre 2015 - édition Montagnole - N°6

Un livre sur la glucosamine écrit par un rhumatologue américain vendu à 2 millions d'exemplaires à un titre qui se passe de commentaire : "la molécule miracle".

La meilleure source naturelle est la carapace d'un crabe des mers froides (Paralithodes camchaticus) qui contient un élément, la chitine, dont on extrait la glucosamine. Une fois assimilée, elle rejoint le foie qui la redistribue vers les articulations arthrosiques qui en sont assoifées. Cest la fissuration puis l'émiettement des cartilages qui provoque l'arthrose. Or la glucosamine permet aux chondrocytes articulaires d'élaborer à nouveau en quantité du collagène et de l'élastine formant l'armature de ces cartilages.

C'est le collagène, de structure fibreuse, qui donne aux cartilages leur capacité de résistance, de souplesse, de flexibilité et de traction. Et c'est l'élastine, substance d'ancrage, qui permet l'adhésion entre les constituants cartilagineux. La glucosamine stimule également la synthèse des glycosaminoglycanes formant un gel remplissant l'espace entre le collagène et l'élastine, assurant la cohésion des cartilages, leur résistance, leur solidité. La meilleure façon d'inverser l'érosion des cartilages est donc de nourrir les articulations avec de la glucosamine générant collagène, élastine et glycosaminoglycanes.

Info Nature - Septembre 2015 - édition Montagnole - N°6

Ils ignorent les rhumatismes

Il existe une vaste région du Sud-Ouest de l'Afrique où les femmes et les hommes, même lorsqu'ils sont âgés, ignorent les rhumatismes ! Elle est située entre les rives du fleuve Orange, au Sud, et celles de l'Okavango, au Nord, sur l'immensité semi désertique du Kalahari, en Namibie, où vivent des peuples nomades, les Bushmen et les Bantous. La population a deux activités : la chasse à l'antilope et l'élevage des moutons nécessitant de parcourir sans repos d'interminables distances en quête de maigres pâturages. Les conditions de vie sont très difficiles. et pourtant, chez eux, il n'y a point d'arthrose !

Leur secret : l'harpagophytum

Ces hommes ont un secret : depuis la nuit des temps ils ont pour unique remède un tubercule charnu de ce qui est pour eux un trésor, une panacée, l'harpagophytum grâce auquel toute leur vie durant ils ne connaissent aucun problème articulaire ni musculaire, aucune douleur, aucune inflammation... L'harpagophytum (Harpagophytum procumbens) a des fruits entourés d'une capsule armée de crochets en forme de grappins s'accrochant aux pattes des moutons qui cherchent à s'en débarrasser. Ils frappent la terre de leurs sabots avec frénésie, comme dans une danse endiablée. D'où son surnom de "griffe du diable".

De précieuse molécule anti-inflammatoires

L'harpagophytum concentre es molécules ayant de puissantes fonctions anti-inflammatoires nommées harpagosides, de la famille des glucoiridoïdes. A ces harpagosides sont associés d'autres molécules : phytostérols (sitostérine, campestérine), esterstriterpénique (ursoline, oléanoline), flavonoïdes (kaemapférol, lutéoline), acides organiques (cinnamine, chlorogénine), harpagoquinone, squalène.

Le prix Nobel de Médecine

Le mécanisme d'action des harpagosides est double. D'une part, ils bloquent la synthèse des eïcosanosides proi-nflammatoires : prostaglandines PG2 et leucotriènes LT4. D'autres part, ils inhibent les deux enzymes pro-inflammatoires : la cyclo-oxygénase-2 (COX -2) et la 5-lipoxygénase (5-LX). Ces deux actions conjuguées font de l'harpagophytum un remède majeur dans le traitement de l'arthrose. En 1982, le prix Nobel de Médecine a été attribué à des chercheurs suédois (Bergstrom et Samuelson) et anglais (Vane) pour leur travaux sur les eïcosanosides, ce qui confirme la remarquable efficacité anti-arthrosique de l'harpagophytum.

Alternative naturelle

L'harpagophytum est une alternative naturelle aux molécules chimique anti-inflammatoires : AINS (Anti Inflammatoires Non Stéroïdiens) que sont l'aspirine et l'ibuprofène... Or nous connaissons les inconvénients de ces molécules : elles résorbent l'inflammation, mais à quel prix !

Leurs effets secondaires lourds sont difficiles à supporter, en particulier pour la muqueuse de l'estomac. Quand ce n'est pas plus grave ! A l'inverse, l'harpagophytum peut être pris en toute sécurité, sans aucun effet secondaire.

Etude clinique : en 2003 des rhumatologues allemands ont traité pendant 3 mois des patient âgés de plus de 60 ans (122 au total) souffrant d'arthrose du genou avec une dose quotidienne d'harpagophytum.* Les résultats ont montré que l'harpagophytum était plus efficace que la diacérhéine, anti-arthrosique de référence. Les femmes et les hommes ayant suivi ce traitement ont vu leurs genoux qui étaient gonflés retrouver progressivement un aspect normal, l'inflammation ayant disparu.

* Wegener T, Lüpke NP. Treatment of patients with arthrosis of knee with Harpagophytum procumbens. Phytother RES. 2003 Dec;17(10):1165-72

Info Nature - Septembre 2015 - édition Montagnole - N°6


Livre d'or - Note moyenne : 9.2000/10

Produit Exceptionnel

Avec toute ma sincérité

J'utilise ce produit depuis plusieurs mois et j'en suis très satisfaite. Mes articulations revivent et moi aussi

Après 3 semaines de cure d'Arthroless, celle-ci me semble bénéfique. J'envisage donc de poursuivre le traitement.

Le produit à un goût amère, très prononcé.

Il y a déjà quelques années que ma soeur souffrait d'un genou, par crises plus ou moins violentes, avec une déformation importante ! Ayant entendu une connaissance vanter les mérites du produit Arthroless, je lui ai proposé d'essayer, ce qu'elle a fait immédiatement. Le lendemain elle avait déjà du mieux et depuis c'est miraculeux ! elle ne ressent plus aucune douleur.

En Juillet 2015, je montais les marches "à 4 pattes" et les descendais comme font les petits enfants... et impossible de marcher sans avoir mal et sans boiter... Après radio : confirmation de l'arthrose de la hanche gauche... J'ai alors pris de l'Arthroless comme indiqué : 3 fois par jour. Au bout d'un mois, je pouvais de nouveau marcher 2 km tous les jours sans avoir mal ni pendant, ni après, ni le lendemain... 1 mois encore plus tard, je pouvais faire 4 km... je suis restée longtemps à faire (par prudence) ces 4 km tous les jours... bien sur, je continuais à prendre 3 fois par jour Arthroless. Depuis 2 mois, je peux faire 6 ou 7 km, en alternance avec 4 km. avec patience et sans forcer, j'ai espoir de reprendre un jour plus ou moins proche, les randonnées dont j'avais l'habitude...

PS : Aujourd'hui 30 Mars, j'ai pu faire 1h30 de travail  dans le jardin sans avoir mal !!!